Association Professionnelle des Institutions de Garantie d'Afrique 

  • LE MAROC ABRITE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DES INSTITUTIONS DE GARANTIE D’AFRIQUE

    LE MAROC ABRITE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DES INSTITUTIONS DE GARANTIE D’AFRIQUE

  • LE MAROC ABRITE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DES INSTITUTIONS DE GARANTIE D’AFRIQUE

    LE MAROC ABRITE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DES INSTITUTIONS DE GARANTIE D’AFRIQUE

  • LE MAROC ABRITE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DES INSTITUTIONS DE GARANTIE D’AFRIQUE

    LE MAROC ABRITE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DES INSTITUTIONS DE GARANTIE D’AFRIQUE

  • 1
  • 2
  • 3

Informations Membres

Catégorie des Images en Slide

Catégorie des Images en Slide (6)

Date : 24 jan 2020

Rabat, vendredi 24 janvier 2020 – Le Maroc a accueilli, vendredi à Rabat, la 8ème session ordinaire de l’Assemblée Générale de l’Association Professionnelle des Institutions de Garantie d’Afrique (APIGA). Créée en 2007 au Bénin, cette organisation a pour mission d’établir un cadre favorable d’échange et de concertation pour une meilleure intervention des institutions de garantie africaines en faveur des économies de leurs pays.

Lors de cette assemblée générale, il a été procédé à l’examen de l’activité de l’APIGA au titre de la période 2018-2019. S’en est suivi la mise en place du nouveau bureau de l’Association marquée par l’élection de la Caisse Centrale de Garantie (CCG) en tant que nouveau Président pour un mandat de deux ans.

En prélude de cette réunion, une rencontre-débat a été organisée sous le thème : « Accès des TPME au financement en Afrique et rôle des systèmes de garantie », et ce en présence de Monsieur Zouhir CHORFI, Secrétaire Général du Ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration et des représentants des institutions membres de l’APIGA.

Cette rencontre, qui a mis en lumière les différents retours d’expériences et best practices en matière d’accès des Très Petites et Moyennes Entreprises (TPME)  africaines au financement par le biais de la garantie institutionnelle, a été l’occasion de mener une réflexion collective pour une meilleure mobilisation en faveur d’une économie africaine forte et inclusive.

A ce propos, l’accent a été mis sur les défis auxquels les TPME africaines sont confrontées. Elles seraient quatre TPME sur dix à considérer l’accès au financement comme le principal obstacle au développement de leur activité : coûts élevés des transactions, niveaux de risque de crédit jugés considérables, les exigences souvent contraignantes des bailleurs de fonds en termes de garanties, sont autant de freins évoqués.

Tout en soulignant l’importance de l’effet de levier des organismes de garantie sur le développement de l’entrepreneuriat, les participants ont réaffirmé l’importance de la mobilisation des gouvernements africains pour appuyer, renforcer et consolider davantage les institutions de garantie du continent.

Date : 24 jan 2020

Rabat, vendredi 24 janvier 2020 – Le Maroc a accueilli, vendredi à Rabat, la 8ème session ordinaire de l’Assemblée Générale de l’Association Professionnelle des Institutions de Garantie d’Afrique (APIGA). Créée en 2007 au Bénin, cette organisation a pour mission d’établir un cadre favorable d’échange et de concertation pour une meilleure intervention des institutions de garantie africaines en faveur des économies de leurs pays.

Lors de cette assemblée générale, il a été procédé à l’examen de l’activité de l’APIGA au titre de la période 2018-2019. S’en est suivi la mise en place du nouveau bureau de l’Association marquée par l’élection de la Caisse Centrale de Garantie (CCG) en tant que nouveau Président pour un mandat de deux ans.

En prélude de cette réunion, une rencontre-débat a été organisée sous le thème : « Accès des TPME au financement en Afrique et rôle des systèmes de garantie », et ce en présence de Monsieur Zouhir CHORFI, Secrétaire Général du Ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration et des représentants des institutions membres de l’APIGA.

Cette rencontre, qui a mis en lumière les différents retours d’expériences et best practices en matière d’accès des Très Petites et Moyennes Entreprises (TPME)  africaines au financement par le biais de la garantie institutionnelle, a été l’occasion de mener une réflexion collective pour une meilleure mobilisation en faveur d’une économie africaine forte et inclusive.

A ce propos, l’accent a été mis sur les défis auxquels les TPME africaines sont confrontées. Elles seraient quatre TPME sur dix à considérer l’accès au financement comme le principal obstacle au développement de leur activité : coûts élevés des transactions, niveaux de risque de crédit jugés considérables, les exigences souvent contraignantes des bailleurs de fonds en termes de garanties, sont autant de freins évoqués.

Tout en soulignant l’importance de l’effet de levier des organismes de garantie sur le développement de l’entrepreneuriat, les participants ont réaffirmé l’importance de la mobilisation des gouvernements africains pour appuyer, renforcer et consolider davantage les institutions de garantie du continent.

Date : 24 jan 2020

Rabat, vendredi 24 janvier 2020 – Le Maroc a accueilli, vendredi à Rabat, la 8ème session ordinaire de l’Assemblée Générale de l’Association Professionnelle des Institutions de Garantie d’Afrique (APIGA). Créée en 2007 au Bénin, cette organisation a pour mission d’établir un cadre favorable d’échange et de concertation pour une meilleure intervention des institutions de garantie africaines en faveur des économies de leurs pays.

Lors de cette assemblée générale, il a été procédé à l’examen de l’activité de l’APIGA au titre de la période 2018-2019. S’en est suivi la mise en place du nouveau bureau de l’Association marquée par l’élection de la Caisse Centrale de Garantie (CCG) en tant que nouveau Président pour un mandat de deux ans.

En prélude de cette réunion, une rencontre-débat a été organisée sous le thème : « Accès des TPME au financement en Afrique et rôle des systèmes de garantie », et ce en présence de Monsieur Zouhir CHORFI, Secrétaire Général du Ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration et des représentants des institutions membres de l’APIGA.

Cette rencontre, qui a mis en lumière les différents retours d’expériences et best practices en matière d’accès des Très Petites et Moyennes Entreprises (TPME)  africaines au financement par le biais de la garantie institutionnelle, a été l’occasion de mener une réflexion collective pour une meilleure mobilisation en faveur d’une économie africaine forte et inclusive.

A ce propos, l’accent a été mis sur les défis auxquels les TPME africaines sont confrontées. Elles seraient quatre TPME sur dix à considérer l’accès au financement comme le principal obstacle au développement de leur activité : coûts élevés des transactions, niveaux de risque de crédit jugés considérables, les exigences souvent contraignantes des bailleurs de fonds en termes de garanties, sont autant de freins évoqués.

Tout en soulignant l’importance de l’effet de levier des organismes de garantie sur le développement de l’entrepreneuriat, les participants ont réaffirmé l’importance de la mobilisation des gouvernements africains pour appuyer, renforcer et consolider davantage les institutions de garantie du continent.

Date : 24 jan 2020

Rabat, vendredi 24 janvier 2020 – Le Maroc a accueilli, vendredi à Rabat, la 8ème session ordinaire de l’Assemblée Générale de l’Association Professionnelle des Institutions de Garantie d’Afrique (APIGA). Créée en 2007 au Bénin, cette organisation a pour mission d’établir un cadre favorable d’échange et de concertation pour une meilleure intervention des institutions de garantie africaines en faveur des économies de leurs pays.

Lors de cette assemblée générale, il a été procédé à l’examen de l’activité de l’APIGA au titre de la période 2018-2019. S’en est suivi la mise en place du nouveau bureau de l’Association marquée par l’élection de la Caisse Centrale de Garantie (CCG) en tant que nouveau Président pour un mandat de deux ans.

En prélude de cette réunion, une rencontre-débat a été organisée sous le thème : « Accès des TPME au financement en Afrique et rôle des systèmes de garantie », et ce en présence de Monsieur Zouhir CHORFI, Secrétaire Général du Ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration et des représentants des institutions membres de l’APIGA.

Cette rencontre, qui a mis en lumière les différents retours d’expériences et best practices en matière d’accès des Très Petites et Moyennes Entreprises (TPME)  africaines au financement par le biais de la garantie institutionnelle, a été l’occasion de mener une réflexion collective pour une meilleure mobilisation en faveur d’une économie africaine forte et inclusive.

A ce propos, l’accent a été mis sur les défis auxquels les TPME africaines sont confrontées. Elles seraient quatre TPME sur dix à considérer l’accès au financement comme le principal obstacle au développement de leur activité : coûts élevés des transactions, niveaux de risque de crédit jugés considérables, les exigences souvent contraignantes des bailleurs de fonds en termes de garanties, sont autant de freins évoqués.

Tout en soulignant l’importance de l’effet de levier des organismes de garantie sur le développement de l’entrepreneuriat, les participants ont réaffirmé l’importance de la mobilisation des gouvernements africains pour appuyer, renforcer et consolider davantage les institutions de garantie du continent.

6ème session ordinaire de l’APIGA

La 6ème session ordinaire de l’Assemblée Générale de l’Association Professionnelle des Institutions de Garantie d’Afrique (APIGA), s’est tenue à Lomé le 19 septembre 2017 à l’HOTEL 2 FEVRIER.

La cérémonie d’ouverture sous le parrainage du Ministre de l’Economie et des Finances, représenté par son homologue de l’Industrie et du Tourisme a été marquée par une communication sur sur le thème «  la notation financière pour mieux apprécier les capacités à garantir des fonds de garantie ».

L’Association Professionnelle des Institutions de Garantie d’Afrique (APIGA) a été créée le 16 avril 2007 au siège du fonds Africain de Garantie et de Coopération Economique (FAGACE) à Cotonou au Bénin.

Elle regroupe : l’Agence Nationale de Promotion et de Garantie de Financement des PME/PMI (ANPGF), le Fonds Africain de Garantie et de Coopération Economique (FAGACE), le fonds de garantie des Investissements Privés en Afrique de l’Ouest (Fonds GARI), le Fonds de Solidarité Africain (FSA), le Fonds Nationale de Garantie et d’Assistance aux PME (FONAGA), la Société Sahélienne de Financement S.A. (SAHFI S.A.), le Fonds de Garantie Hypothécaire du Mali (FGHM) et la Caisse Centrale de Garantie du Maroc (CCGM).

Ce 05 juin 2018, s’est déroulée à Cotonou, au siège du FAGACE, la réunion de passation de charges entre Madame Minafou COULIBALY KONE Directeur Général du FAGACE et Madame Naka GNASSINGBE – DE SOUZA, Directrice Générale de l’ANPGF, présidente en exercice de l’Association Professionnelle des Institutions de Garantie d’Afrique (APIGA).

A cette occasion, le Directeur Général du FAGACE, dans son mot de bienvenue a réitéré ses félicitations au Président pour sa brillante élection avant de rappeler les points en suspens en l’occurrence, la nécessité pour l’Association de faire inscrire au niveau de l’OHADA la garantie à perte finale, utilisée par la plupart des garants, ainsi que les spécificités du métier au regard de la législation en vigueur en général, avant d’expliquer l’opportunité de création d’un poste de secrétariat exécutif pour assurer un meilleur suivi et garantir la continuité des actions entreprises.

En réponse, Madame de Souza, après avoir exprimé sa reconnaissance aux Directeurs Généraux des Institutions membres de l’APIGA qui, au cours de la 6ème Assemblée Générale à Lomé, ont porté leur choix sur l’ANPGF pour présider aux destinées de l’association, a rassuré l’assistance de son engagement à opérer le renouveau nécessaire pour que soit reconnue, aux organismes de garantie, leur place incontournable dans la sphère des institutions financières.

Créée le 16 avril 2007 à Cotonou, l’APIGA regroupe l’Agence Nationale de Promotion et de Garantie de financement des PME /PMI (ANPGF), le fonds Africain de Garantie et de Coopération Economique (FAGACE), le fonds Africain de Garantie des Investissements Privés en Afrique de l’Ouest (Fonds Garantie), le fonds National d’Assistance aux PME (FONAGA), la Société Sahélienne de Financement S.A. (SAHFI S.A.), et le fonds de Garantie Hypothécaire du Mali (FGHM).

Elle a pour missions de :

  • constituer un groupe d’actions pour la défense des intérêts liés à leur métier commun,
  • créer un cadre de concertation et de dialogue en vue d’accroître leurs ressources et d’améliorer leurs outils et modes d’intervention,
  • normaliser la profession,
  • harmoniser leurs règles prudentielles,
  • promouvoir une meilleure compréhension du métier de garantie.
  1. Président

 

  Mme Naka de SOUZA